“Vendredi soir”: febre de sexta-feira à noite

« Sans penser peut-être que cela était aussi le cinéma ; le jeu de la lumière et des couleurs en relief et en mouvement sur l’écran normal, manifestation d’art qui fut ma dernière rencontre et mon dernier éblouissement. » - Germaine Dulac, "Trois rencontres avec Loïe Fuller"

Últimas

Artigos relacionados